lifehack

La seule phrase à savoir pour parler couramment une langue étrangère

Si tu es débutant, cet article est fait pour toi ! Aujourd’hui je vais t’apprendre une technique simple pour BOOSTER ton niveau dans la langue que tu apprends, mais avant ça, laisse-moi te raconter une petite histoire:

°°°

Encore quelques minutes et le RER s’élance. La destination de ma petite expédition : la station de métro Grands Boulevards à Paris. J’appréhende un peu, mais en même temps je suis amusé.

Je me demande : « Vas-tu vraiment le faire ? »

Je sors du métro et me dirige vers la rue de Trévise dans le 9ème arrondissement.

rue de Trévise, Paris IX
Paris IX

Je m’apprête à aller (les mains un peu moites, j’avoue) dans l’un des restaurants parisiens où il est possible de goûter la cuisine russe et ukrainienne.

Jusqu’ici tout va bien…

Ça y est, j’y suis : « Ukraine » (renommé depuis Kalinka 🙄). Devanture de bois et enseigne aux couleurs du drapeau national (lettres jaunes sur fond bleu).
J’hésite un instant…

drapeau ukrainien
Le jaune pour le champ de blé, le bleu pour le ciel.

Il est déjà 12:45, j’ouvre la porte. L’intérieur est composé d’une petite salle surmontée d’une mezzanine en bois, et décoré de tableaux et d’éléments folkloriques rappelant la fameuse campagne ukrainienne.

Alors que je me laisse pénétrer par l’atmosphère du lieu, le serveur m’arrive dans le dos et me surprend :

– Bonjour Monsieur.
– Здравствуйте, обедать можно? Dis-je, un peu hésitant.
(Bonjour, il est possible de déjeuner ?)

Il me toise un long moment sans rien dire, et me répond en français :

– Bien sûr Monsieur, vous serez-seul ?
– Простите я не говорю по французски, я турист из Швеции.
(Désolé, je ne parle pas français, je suis touriste suédois.)

BOOM

Je l’ai FAIT! Plus de retour possible, ou je vais passer pour un con 🙂

Vous l’avez certainement compris, mais l’objectif du jour était de faire croire au serveur, que je ne parlais pas français dans le but de parler russe avec lui. Alors OUI, je lui ai menti, mais ce serveur fut la première personne AU MONDE avec qui j’ai parlé russe ! (mon reflet dans le miroir ne compte pas 😂).

Imagine toi le pas ÉNORME pour moi, après des mois et des mois à étudier cette langue 🙂

Je dois l’avouer, ce ne fut pas facile…

Eh oui ! Parler pour la première fois la langue que tu apprends « dans la vraie vie » (c’est à dire pas avec ton professeur), c’est flippant… et compliqué ! Ton interlocuteur ne va pas parler comme dans ces fichiers audio, que tu peux réécouter 100 fois, et dans lesquels l’acteur prononce ses répliques lentement et clairement.

apprendre une langue avec un smartphone
Les fameux fichiers audio 😉

En voyage, ou plus généralement quand nous parlons à un étranger dans SA langue maternelle, nous avons tendance à rechercher la simplicité. Après tout, notre but est de communiquer avec lui, de lui délivrer un message. Donc tous les moyens sont bons.
Le piège principal à ce moment là pour quelqu’un qui apprend une langue serait de chercher la simplicité et de switcher dans une langue connue des deux interlocuteurs. Alors que la situation est une occasion en or pour pratiquer et, de fait, PROGRESSER.

°°°

restaurant russe
Le restaurant 🙂

Pour en revenir à ma petite aventure parisienne, c’était inconfortable et même un peu gênant. Mais tu sais quoi ? Je ne regrette pas. Ce jour là j’ai énormément progressé en russe. D’ailleurs, c’est justement après ça en rentrant chez moi que j’ai commencé à chercher des partenaires linguistiques sur internet. Je t’en parlerai plus tard, car c’est pour moi ce qui a fait littéralement décoller mon niveau de russe.

(Au passage, petite erreur stratégique concernant le choix de ma nationalité face au serveur. Je suis blond, certes! Mais si, voyant que j’étais débutant en russe, le serveur s’était mis à me parler en anglais, ça aurait été ridicule de lui dire que je ne parle pas anglais, vu le niveau des suédois dans la langue de Shakespear! Parenthèse fermée 🙂 )

Cette technique fonctionne même en voyage!

Je me souviens d’un jour à Moscou. J’étais à ВкусВилл* (se prononce « VkousVill ») pour acheter des couches pour mon fils Léon. Voyant que je galérais un peu à lui expliquer quel paquet je voulais, la caissière a commencé à me parler anglais, langue que je parlais à l’époque bien mieux que le russe. C’était gentil de sa part évidemment, mais je lui ai répondu:
«Извините, я не говорю по-английски.» (Désolé, je ne parle pas anglais 😇)

…en y repensant, elle a dû se dire: « comme tous les français » 😂

Bon! Je t’ai un peu raconté ma vie, mais maintenant…
il faut AGIR!

  • Trouve un endroit dans ta ville où l’on parle la langue que tu apprends,
    et va discuter. Oui, même si tu es débutant… surtout si tu es débutant d’ailleurs 🙂
    Sans oublier ma botte secrète (et la tienne maintenant) :
    « Désolé je ne parle pas français/anglais »
    (sauf si, bien évidemment, l’anglais est ta langue cible 🙂 )
  • Prépare toi ! Cherche et apprends le vocabulaire particulier lié à cet endroit (par exemple : le nom de plats, etc.). Il est peut-être temps de faire une île?
  • Peut-être que tu vas te sentir bête sur le moment, mais tu ne vas pas le regretter 🙂
  • Bonne chance 🤓

(*ВкусВилл est une chaine de distribution russe spécialisée dans les magasins de proximité et les produits locaux premiums.)

°°°

[À ton tour! Raconte moi en commentaire la première fois que tu as parlé à quelqu’un dans ta langue cible :)]

Si tu as trouvé cet article utile, tu es libre de le partager!
  •  
  •  
  •  

7 commentaires

  • maadesbois

    Sympa ton défi ! Ça me fait penser à mon chemin de Compostelle en Espagne. Au départ, je ne parlais qu’anglais avec les gens que je rencontrais car je n’avais jamais appris l’espagnol. Puis à force d’entendre et d’écouter, j’ai pu discuter aussi avec des natifs du pays que je traversais et apprendre leur langue, sur le tas !

    • Rom

      Merci 🙂 Tu as trouvé une différence du coup? Entre la fois où tu leur parlais anglais, et celle où tu leur parlais espagnol? Parce que pour avoir testé les deux approches en voyage, j’ai remarqué que quand tu fais l’effort de parler LEUR langue, même sommairement, les natifs ont un regard complètement différent sur toi… ça m’a même ouvert certaines portes 🙂

      PS: excellent le chemin de Compostelle 😌

  • The real & unique Ccdlb

    Comme a dit Nelson Mandela :
    « If you talk to a man in a language he understands, that goes to his head.
    If you talk to him own language, that goes to his heart ».

    Ton approche est super, vivement la suite !

  • Marie

    Bonjour, Hello, Hola, Bon dia, Buongiorno, Saba elkheir, … et oui avec tous ces bonjours, on pourrait croire que je suis polyglotte, malheureusement ce n’est pas le cas, mais je parle ou comprends un peu toutes ces langues pour ceux qui les reconnaitront. Pour te raconter ma petite histoire perso, un jour, en vacance en Italie, incapable de demander + de lait, lecche, bas voyons, forcément on ne me comprenait pas, et me voilà dans un café en train de mimer traire une vache ! Bon, la bingo, j’ai obtenu un peu plus de lait !

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre

- Discipline & Langues étrangères -

%d blogueurs aiment cette page :